Une initiative unique en Europe

OTESIA

L’IA bouleverse de façon irréversible et à l’échelle mondiale tous les pans de notre société. Mais son développement peut être soumis à des dérives représentant des défis sociétaux majeurs. L’enjeu est donc de maîtriser l’IA et de limiter ses applications à ce qui permet d’améliorer les conditions de vie de l’humain, lui permettre de s’élever.

En novembre 2019, le Département des Alpes-Maritimes, l’Université Côte d’Azur, la CASA et la CCI Nice Côte d’Azur, parce qu’ils ont l’ambition de porter une Intelligence Artificielle responsable et éthique, où l’humain est au cœur des réflexions, ont donc souhaité mettre en place un observatoire permettant d’étudier les divers impacts de l’IA sur notre monde et notre société : l’OTESIA, l’Observatoire des impacts technologiques, économiques et sociétaux de l’Intelligence Artificielle.

Acteur de l'écosystème

un rôle majeur

MISSIONS

Réfléchir aux conséquences de l’IA sur les nouveaux métiers, les nouveaux comportements, les nouveaux usages

Favoriser les maillages en recherche sur la question des impacts de l’IA

Participer à la construction d’une véritable déontologie autour de l’IA

Aider et appuyer les décisions des politiques publiques en incluant l’IA de façon réfléchie

Observer l’usage de l’IA dans les entreprises et labelliser les actions les plus vertueuses

Comité scientifique

conferenceicon

Réunissant des acteurs tant de la recherche que du monde des entreprises et des collectivités, il conseille l’équipe et la Direction d’Otesia sur les enquêtes à lancer. Celles-ci peuvent être menées par chacun sur l’ensemble du territoire : chercheurs des laboratoires, collectivités, entreprises, grand public…

Thématiques

Santé (bien-vivre, bien-vieillir…)

Territoire (environnement, smart city, biodiversité…)

Education, formation…

Emploi et monde du travail…

Cybersécurité, cyberviolence…

Deux observatoires, un seul objectif

Partenariat avec l'OBVIA

Le Canada est un des leaders de l’IA : il dispose de la 3e plus grande concentration de chercheurs I.A. au monde (plus de 1 150) et notamment de chercheurs de renommée internationale qui transcendent le monde grâce à leur travail comme Yoshua Bengio (fondateur du deep learning, prix Alan Turing en 2019). L’Université Laval, précurseur en la matière, a lancé en décembre 2018 l’OBVIA, l’Observatoire International des Impacts Sociétiaux et de l’Intelligence Artificielle et du Numérique, dont s’est inspiré l’OTESIA. 

En novembre 2019, et pour la première fois au monde, un partenariat a été signé entre les deux Observatoires des impacts de l’Intelligence Artificielle sur l’Homme, l’OTESIA et l’OBVIA. Il s’agit d’une alliance stratégique unique, basée sur une coopération directe entre la France et le Canada et axée sur des enjeux internationaux, car les défis de l’I.A. traversent les frontières.

Nos observatoires respectifs répondent à un besoin criant de nos sociétés : en plaçant le respect de l’être humain au centre de tout développement en I.A., ils nous aideront à éviter les dérives.

GAMBAUDO PHOTO

L'Université Côte d’Azur, très implantée sur son territoire et en connexion avec son écosystème, porte une attention particulière à l’IA et ses applications, comme le témoigne sa labellisation en tant que 3IA Côte d'Azur en avril 2019.
L'alliance entre l'OBVIA et l'OTESIA, dans le cadre du partenariat privilégié avec l'Université Laval et de la convention signée avec la CASA et le Département des Alpes-Maritimes, permet de comparer les impacts de l'IA sur les deux écosystèmes québécois et azuréen, imaginer des actions communes sur un sujet qui bouscule nos sociétés.

Jean-Marc Gambaudo, Directeur d'OTESIA